Repères chronologiques

2012 – Nutriset récompensée pour l'ouverture de ses brevets au service du développement des Pays du Sud

Nutriset, lauréat 2012 du Trophée de l'innovation INPI

Nutriset et l’IRD, dans la logique de leurs mandats, ont fait le choix d’utiliser leurs copropriétés industrielles (brevets) comme un outil d’aide au développement des pays du Sud. Le raisonnement est pragmatique : les pays du Sud, qui sont les plus touchés par le fléau de la malnutrition, ont rarement la possibilité de mener des recherches sur ces thématiques nutritionnelles. Nutriset et l’IRD ont donc choisi de donner accès aux procédés technologiques issus de leurs recherches communes à des entités (publiques, privées ou ONG) réelles et sérieuses, basées dans ces pays. Les entités qui en font la demande peuvent désormais, soit intégrer le réseau PlumpyField®, soit obtenir des Accords d’usage via un dispositif simplifié.

2011 – Nutriset fête ses 25 ans

1986-2011, Nutriset 25ème anniversaire Fondée le 1er mai 1986, la société Nutriset fête ses 25 ans. A cette occasion, Nutriset a ouvert une année de réflexion en organisant une série de conférences rassemblant des chercheurs, des nutritionnistes, des humanitaires et des philosophes autour des valeurs de l’entreprise. A cheval sur l'année 2011 et 2012, ce cycle a débuté par la conférence inaugurale de Jacques Attali et s'est poursuivi jusqu'à un deuxième temps fort avec la tenue d'un colloque international sur l’Autonomie Nutritionnelle pour Tous au Collège des Bernardins à Paris en octobre 2011. L'évènement de clôture de ce vincinquième anniversiare, en avril 2012, a été marqué le souhait de perpétuer cette démarche collective de réflexions sur la lutte contre la malnutrition. Vous pouvez accédez au programme complet de cet anniversaire en cliquant ici.

2009 – Nutriset fonde Edesia

Cinq nouveaux partenaires dans des pays en développement rejoignent le réseau PlumpyField®, basés au Mozambique, en Tanzanie, à Madagascar, en Inde et au Ghana.
Edesia, membre PlumpyField pour les Etats-UnisAux Etats-Unis, en partenariat avec la fondation Industrial Revelation, Nutriset crée Edesia, organisation à but non lucratif ayant pour mission de fabriquer les produits de type Plumpy®, mais surtout de favoriser la recherche pour le développement de nouvelles solutions nutritionnelles et de soutenir la mise en place ou l’expansion de capacités de production dans les pays du Sud.

2007 – Lancement de Plumpy’Doz®

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Programme Alimentaire Mondial (PAM), le Comité Permanent de la Nutrition des Nations Unies (United Nations Standing Committee on Nutrition, ou UNSCN) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) publient la déclaration conjointe relative à la Prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë sévère. Selon ce document, environ 80 % des enfants atteints de malnutrition aiguë sévère peuvent être traités à domicile grâce aux aliments thérapeutiques prêts à l'emploi (RUTF), dont Plumpy’Nut® est une des formes possibles.
Nutriset RUSF Plumpy'DozLancement de Plumpy’Doz®, supplément nutritionnel destiné à la prévention de la malnutrition aiguë dans des zones de forte incidence. Utilisé par l’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) dans un district du Niger, Plumpy’Doz® permet d’y réduire fortement le pic saisonnier de malnutrition.
Soutien à un projet de production communautaire de Plumpy’Nut® de l’ONG International Medical Corps (IMC) dans le nord de l’Ouganda. Des projets similaires sont soutenus par Nutriset au Burkina Faso et au Sud-Soudan.

2006 – Fournisseur privilégié de l’UNICEF

Nutriset, en collaboration avec LP Rodael, devient fournisseur privilégié de l’UNICEF pour les comprimés dispersibles de sulfate de zinc ZinCfant® contre la diarrhée.

Nutriset RUSF Plumpy'Sup


Lancement de Plumpy'Sup®, aliment prêt à l’emploi conçu pour la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée.
En mai, la société Hilina Enriched Foods Processing Center, basée à Addis Abeba en Ethiopie, rejoint le réseau PlumpyField®.

2005 – Plumpy’Nut® in the Field

Lors de la crise nutritionnelle qui frappe le Niger cette année là, Médecins Sans Frontière soigne plus de 60 000 enfants souffrant de malnutrition sévère avec un taux de guérison supérieur à 90 %, grâce à la stratégie de prise en charge à domicile en ambulatoire avec Plumpy’Nut®, seuls les cas compliqués étant hospitalisés. Dans la foulée de cette réussite opérationnelle très médiatisée, la plupart des ONG de lutte contre la malnutrition aiguë sévère adoptent l’approche communautaire à l’aide des RUTF, et la demande pour le produit Plumpy’nut® augmente rapidement.

PlumpyField networkLancement du réseau Plumpy’nut in the Field, depuis rebaptisé PlumpyField®. Capitalisant sur l’expérience de Nutriset en matière de partage de son savoir-faire industriel, ce réseau de partenaires vise à assurer la production de Plumpy’Nut® directement près des régions les plus touchées par la malnutrition, dans le respect des normes internationales de qualité. Les premiers membres du réseau sont situés au Niger (STA), en République Démocratique du Congo (Jongea) et au Malawi (Project Peanut Butter).
En mars, l’OMS inclut le zinc dans la 14e édition de sa Liste modèle des médicaments essentiels.

2004 – Nutriset et LP Rodael lancent ZinCfant®, désignant les comprimés dispersibles de sulfate de zinc

Nutriset ZinCfantDans une déclaration conjointe sur la prise en charge clinique de la diarrhée aiguë publiée en mai, l’OMS et l’UNICEF recommandent l’utilisation du zinc, en association avec les sels de réhydratation orale (SRO). Au mois de septembre, Nutriset et LP Rodael lancent la marque de comprimés dispersibles de sulfate de zinc ZinCfant®, répondant aux normes internationales de qualité. Depuis, ZinCfant® a été livré dans une cinquantaine de pays, par l’intermédiaire de l’UNICEF, d’autres partenaires humanitaires ou de ministères de la Santé.

2003 – Prevention de la malnutrition avec QBmix®

Nutriset QBmixLancement de QBmix®, supplément nutritionnel préventif contre les déficiences en vitamine C, B1 et Niacine pendant les périodes d'urgences. QBmix® est un concentré de minéraux et de vitamines sous forme de pâte à mélanger au repas traditionnel.

2002 – Transfert de technologie

Première expérience de transfert de technologie pour la production de comprimés dispersibles de zinc au goût masqué au Bangladesh, en partenariat avec une entreprise pharmaceutique et l’ICDDR,B (The International Centre for Diarrhoeal Disease Research, Bangladesh).

2001 – Soigner la malnutrition aiguë sévère à domicile

En août, le médecin nutritionniste Steve Collins publie dans The Lancet un plaidoyer pour la prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë sévère à l’aide des aliments prêts à l’emploi (RUTF). Il se base sur le protocole de traitement sans hospitalisation des personnes souffrant de malnutrition aiguë sévère sans complications médicales qu’il a mis en place l’année précédente en Ethiopie au sein de l’ONG Concern Worldwide. Les résultats complets de cette expérimentation font l’objet d’une publication scientifique dans The Lancet en 2002.

2000 – Des comprimés contre la diarrhée

Sollicitée par l’Organisation mondiale de la Santé, Nutriset s’associe aux Laboratoires Pharmaceutiques Rodael (LP Rodael) pour développer des comprimés dispersibles de sulfate de zinc destinés au traitement de la diarrhée aiguë en combinaison avec les sels de réhydratation orale (SRO). Nutriset et LP Rodael mettent au point un comprimé qui se disperse en moins de 45 secondes dans 5 ml d’eau potable ou de lait maternel, et parviennent à masquer le goût du zinc (utilisé comme vomitif jusqu’au début du XXe siècle) par un arôme vanille.

1999 – L’OMS recommande les laits F-100 et F-75

Nutriset lait F-75Nutriset F-100 milkL’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publie La prise en charge de la malnutrition sévère : Manuel à l’usage des médecins et autres personnels de santé à des postes d’encadrement, qui recommande le traitement à l’aide des laits thérapeutiques F-100 et F-75.

1998 – Plumpy’nut® à grande échelle

Première utilisation de Plumpy’nut® à grande échelle par MSF dans le Bahr el-Ghazal, alors qu’une famine ravage cette province du Sud-Soudan.

1997 – Premiers tests de Plumpy’Nut®

Premiers tests de Plumpy’Nut® sur le terrain au Tchad, dans le Kanem, par Action Contre la Faim en collaboration avec le ministère de la Santé tchadien. Des études comparatives sont menées pour mesurer l’acceptabilité et l’efficacité de Plumpy’Nut® par rapport au lait F-100. Un premier article est publié dans The Lancet en 1999[1].

IRDNutriset et l’IRD déposent conjointement un brevet sur un procédé technologique innovant, relatif à des aliments ou suppléments nutritionnels à hautes valeurs énergétiques, à leur stabilité, et à leurs procédés de préparation et d'utilisation comme Plumpy’Nut®. Il est déposé en France en novembre, et sera l’année suivante étendu à d’autres pays - aujourd’hui en vigueur dans 38 pays.

Première expérience de production de Plumpy’Nut® dans un pays en développement, au Sénégal. Au fil des années suivantes, Nutriset soutient de nombreuses initiatives de production locale à l’échelle artisanale, comme en Mauritanie, au Burkina Faso, au Niger, au Soudan, au Malawi, en RDC, etc.

1996 – Plumpy’Nut®, premier RUTF

Nutriset RUTF Plumpy'NutAndré Briend et Michel Lescanne inventent Plumpy’Nut®, première pâte nutritive prête à consommer pour la réhabilitation nutritionnelle en cas de malnutrition aiguë sévère (Ready-to-Use Therapeutic Food, ou RUTF). La production est initialement sous-traitée à une boulangerie industrielle.

1994 – Nutriset développe le lait thérapeutique F-75

Nutriset F-75 milkNutriset ReSoMalNutriset développe le lait thérapeutique F-75 (pour la phase initiale de traitement de la malnutrition aiguë sévère), ReSoMal (sachet de poudre prête à diluer pour une solution de réhydratation orale exclusivement destinée aux personnes souffrant de malnutrition aiguë sévère) et le CMV thérapeutique (complexe de minéraux et de vitamines pour la reconstitution, avec d’autres ingrédients, des laits thérapeutiques et de solution de réhydratation destinés aux enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère).Nutriset CMV
Ces produits sont utilisés au Mozambique, au Liberia, en Guinée, et en Sierra Leone. Parallèlement, Nutriset se lance dans la recherche d’une alternative aux laits thérapeutiques, mieux adaptée aux conditions d’utilisation sur le terrain et qui puisse être fabriquée directement dans les pays du Sud. Crêpes, beignets, biscuits : André Briend (médecin nutritionniste alors en poste à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD)) et Michel Lescanne collaborent pour élaborer plusieurs variantes de produits de renutrition sous forme solide. Tous finissent par être écartés car ils ne répondent pas aux exigences de bonne conservation, d’attrait gustatif ou encore de simplicité logistique.

1993 – Une réunion fondatrice

A Paris, à l’initiative d’Epicentre / MSF, une réunion regroupe les principaux chercheurs internationaux en nutrition (Dr André Briend, Dr Mike Golden, etc.) et les grandes ONG spécialisées dans le traitement de la malnutrition (MSF, ACF). Cette réunion aboutit à un consensus de tous les acteurs sur le traitement de la malnutrition aiguë sévère, avec un protocole de réhabilitation nutritive basé sur la prescription d’une poudre de lait énergétique dosée à 100 Kcal pour 100 ml. Quelques mois plus tard, ce protocole fait l’objet d’une publication retentissante dans la revue médicale The Lancet (Treatment of malnutrition in refugee camps, par Mike Golden et André Briend).

Michel Lescanne, présent à la réunion, propose de réaliser le produit industriellement pour simplifier le travail des ONG sur le terrain en leur évitant de procéder à des mélanges fastidieux et risqués. Quelques mois plus tard, Nutriset met au point le lait thérapeutique F-100 prêt à diluer. Testé avec succès par Action Contre la Faim au Rwanda dès août 1993, il est très vite adopté par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Concern et MSF.

1986 Création de Nutriset

Michel Lescanne, 32 ans, fonde Nutriset avec comme mission de « se consacrer à la recherche en nutrition humanitaire, en développant des solutions innovantes et en assurant l’interface entre le monde de l’humanitaire, des nutritionnistes et des technologies de l’agro-alimentaire ».

Les premières années de Nutriset sont consacrées à explorer plusieurs pistes (étude sur la consommation de maïs au Mali, etc.).

La Vie Opération Sahel 19841984 Opération Sahel

La Croix-Rouge française achemine 6 millions de tablettes protéinées fabriquées par l’entreprise Nova à destination de la Mauritanie, du Mali, de la Haute-Volta (actuelle Burkina Faso) et du Niger : c'est l'Opération Sahel 84 : les camions de l’espoir.

Les produits développés ne convainquent pas et Nova se détourne ensuite progressivement de la recherche de solutions nutritionnelles contre la malnutrition.

1980 Novofood

Novofood est testé pour la première fois par l’ONG Médecins du Monde (MDM) lors d’un épisode de famine dans le nord-est de l’Ouganda. En 1983 et 1984, toujours en Ouganda, Médecins Sans Frontières (MSF) utilise une version retravaillée du produit.

1976 – Une vocation précoce

Michel Lescanne consacre son mémoire de fin d’études d’ingénieur agricole à une réflexion sur la faisabilité d’un biscuit nutritif pour les populations des pays en développement. Il commence alors son parcours professionnel au sein du département R&D de Nova, entreprise laitière dirigée par son père, et participe à la mise au point de Novofood, tablette nutritive.