COVID-19: Conserver du sens et du lien au travail
COVID-19: Conserver du sens et du lien au travail

En période de crise, il est très important de conserver du sens et du lien, explique Thomas Couaillet, Directeur général délégué de Nutriset, qui pilote, depuis le mois de mars, la cellule de crise du Groupe Nutriset.

Questions à Thomas Couaillet, Directeur général délégué de Nutriset

Comment le Groupe s’est-il organisé depuis le début de la crise ?

Pour son site de Malaunay, nous avons mis en place, dès l’annonce du confinement, un plan qui a impliqué la mise en télétravail de près de la moitié des collaborateurs et un autre plan, dit plan de continuité d’activité resserré sur notre activité de producteur.

" Pour cela, il a fallu renforcer encore nos mesures de précaution pour répondre à un double objectif : travailler efficacement et garantir la sécurité de tous. "

Comme pour toutes les entreprises, nous avons dû nous adapter très rapidement face à une situation inédite. Nous avons ainsi développé des outils numériques pour fluidifier la communication interne en un temps record : création d’un site intranet dédié, édition de documents consacrés à la prévention et édictant les mesures à respecter…

Comment ce dispositif s’est-il installé dans la durée ?

Nous avons appris au fil des jours. Organiser du jour au lendemain le télétravail de la moitié de nos collaborateurs était une première. Chacun a dû trouver sa place et son rythme selon son environnement familial et ses tâches professionnelles.

Au-delà du cadre du travail, Il était nécessaire de garder le lien avec chacun et retrouver une forme de convivialité que le confinement mettait à mal. Via l’intranet, nous avons ainsi créé un « espace machine à café virtuelle » pour favoriser des discussions informelles, les profs de sport ou de yoga qui venaient régulièrement dans l’entreprise ont pu y dispenser leurs cours via internet. Des messages d’information ont été très régulièrement envoyés à tous.

" La leçon à tirer, c’est qu’en période de crise, il est essentiel de conserver du sens et du lien. "

Quelles réflexions pourra-t-on tirer de cette crise pour l’avenir ?

Il y a sans doute deux domaines d’activité sur lesquels notre Groupe, comme beaucoup d’entreprises, sera amené à réfléchir. Le premier est celui du rapport au travail. De nouvelles formes d’agilité sont nées de la situation de confinement que nous avons vécue. Le télétravail, par exemple, nous a contraint à imaginer de nouveaux modes numériques de relations pour nos échanges, nos réunions, nos prises de décision.

" Nous avons pu en apprécier la souplesse, la facilité d’utilisation, mais en même nous en avons tous perçu les limites, en particulier la perte de ces espaces informels d’échange que nous connaissons tous en entreprise et qui font que des informations circulent, que des décisions sont accélérées. "

Il nous faudra donc faire un bilan, lorsque nous serons revenus à une situation plus classique, sur la façon dont on peut transformer les contraintes que nous avons connues en des opportunités pour améliorer nos modes de fonctionnement.

De même, nous sommes un Groupe tourné vers l’international. Comment allons-nous, demain, alors que la question du transport aérien et du passage des frontières va continuer à se poser, pouvoir remplir nos missions auprès de nos partenaires du réseau PlumpyField dans les pays où ils sont implantés ? Il va falloir aussi être imaginatif. Les visio-conférences, c’est bien, mais rien ne remplace le contact direct. Il nous faudra donc faire preuve, tous ensemble, de capacités d’innovation !